Cartier-Bresson à la BNF

La Bibliothèque nationale de France (site François Mitterrand) propose pour sa réouverture une exposition consacrée à Henri Cartier-Bresson (1908-2004) surnommé par Pierre Assouline « l’œil du siècle ».

Lac Sevan, Arménie, URSS, 1972 – 23,9 x 35,5 cm

Est-ce une énième exposition sur ce photographe extrêmement connu? Pas tout à fait. A partir du « Grand jeu » ou « Master Collection », ensemble de 385 images créé en 1973 par Cartier-Bresson à la demande des collectionneurs Dominique et John de Menil, le commissaire général Matthieu Humery a invité cinq commissaires à en livrer une sélection personnelle. Choix des images, de la scénographie, de la présence de citations sous les photos ou de la couleur des murs… le « jeu » était libre. Henri Cartier-Bresson Le grand jeu nous livre en réalité une vision sensible de François Pinault, collectionneur, Annie Leibovitz, photographe, Javier Cercas, écrivain, Wim Wenders, réalisateur et Sylvie Aubenas, conservatrice générale à la BnF. Le Grand jeu se fait alors hasard des choix, tel le « cadavre exquis » prisé par les Surréalistes, perception des commissaires invités et se transforme en « Grand je ». Ainsi l’accrochage de Wim Wenders est plus spectaculaire: une photographie d’Henri Cartier-Bresson prisonnier en Allemagne pendant la Deuxième guerre mondiale nous accueille, ainsi qu’un appareil photo Leica factice. Que devient la photographie quand le photographe ne peut exercer son art? Et si tout ceci n’était que représentation, théâtre… ou vanité? Cette mise en abyme perturbe le visiteur, tout comme la teinte bleue foncée choisie par le réalisateur. Un court film nous explique comment Wim Wenders a choisi les images, et l’importance de l’intensité du regard. Annie Leibovitz livre selon moi la perception la plus délicate et Javier Cercas la plus mélancolique avec le célèbre portrait de Samuel Beckett qui nous interpelle par la profondeur des questions auquel il renvoie.

Anne-Laure FAUBERT

Henri Cartier-Bresson Le grand jeu

BnF Jusqu’au 22 août 2021

Légende des photos:

  • Henri Cartier-Bresson. Lac Sevan, Arménie, URSS, 1972. Épreuve gélatino-argentique de 1973 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos
  • Henri Cartier-Bresson. Livourne, Italie, 1933. Épreuve gélatino-argentique de 1973 © Fondation Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s