Un Hôtel des Invalides ouvert à la ville et au monde

Lorsque l’on s’approche des Invalides, il est difficile de s’imaginer ce qu’était la plaine de Grenelle, sur laquelle Louis XIV décida de faire bâtir le premier hôpital militaire en 1670. Il s’agissait d’une plaine marécageuse, peu adaptée à l’agriculture, presque inutile pour l’époque. La proximité de la Seine permet l’acheminement aisé et rapide depuis les carrières, et l’édification rapide d’un bâtiment solennel et moderne. En 1674, les premiers invalides, blessés et mutilés de guerre, s’y installent. Aujourd’hui, il s’agit toujours d’un lieu dédié aux soins et à la solidarité, mais aussi à la mémoire et au patrimoine : en plus d’un hôpital, de la cathédrale, les bâtiments abritent 3 musées (celui des plans et reliefs, celui de l’Armée et enfin celui de l’Ordre de la libération) et enfin une nécropole militaire.

La cour d’honneur accueille les hommages nationaux, rendus à ceux tombés pour la Nation : les militaires bien sûr, mais aussi des victimes civiles, nous nous en souvenons hélas, notamment les victimes d’attentats. 

La commémoration des 350 ans de l’hôtel des Invalides est l’occasion de redécouvrir un lieu puissant, néanmoins ouvert et vivant. Les équipes ont conçu une approche ludique et éclectique afin de nous faire redécouvrir, en une année faste, ce qui fait l’unicité de l’Hôtel des Invalides dans la vie de notre pays.

Dès le mois de mars, une série de 3 concerts  classique sera donnée dans la Cathédrale Saint Louis ainsi qu’au Grand Salon. 

La Nuit aux Invalides  accompagnera l’été et sera l’occasion de revisiter de manière spectaculaire 3000 ans d’histoire de France, une errance lumineuse et sonore : des Gaulois (et les invasions romaines) à Napoléon, de Louis XIV évidemment à nos jours. Les voix de Jean Piat, André Dussolier et Céline Duhamel raconteront du 08 juillet au 29 août 2020 ces pages épiques et fascinantes. 

Les journées du Patrimoine permettront de redécouvrir les lieux : deux jours durant lesquels le public pourra explorer des salons privés, des réfectoires mais aussi des atelier de restauration. Ce sera aussi l’occasion de découvrir en avant première l’exposition de Philippe de Poulpiquet, « Invalides : mémoires de guerre. » L’exposition ouvrira ses portes du 19/09 au 03/01/21 : le photographe nous fera découvrir la fonction médicale de l’Hôtel après avoir suivi durant un an  les hommes et femmes qui y vivent et y travaillent. Une occasion majeure de redécouvrir de façon unique et humaine la mission première de l’Hôtel.

Cette année dense se poursuit avec de nouveaux parcours de visite : les galeries de la cour d’honneur ainsi que les galeries supérieures ont été restaurées, et permettent de nouvelles manières de raconter le temps et les hommages. Un colloque, « Déjà ! 350 ans d’histoire des Invalides ! », ainsi qu’un cours en ligne gratuit compléteront la programmation.

Enfin, un événement majeur  et d’envergure internationale mais dont les détails ne nous ont pas été révélés (La grande muette, dit-on !) sera la point d’orgue de cette année de commémoration. S’agira-t-til d’un concert ? Rien n’a filtré. Rien. Mais à en juger aux mines gourmandes et amusées de nos hôtes du jour, l’Hôtel des Invalides est prêt à nous étonner.  

Raphaël Bouboutou Mbemba (article et photos)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s