La carte du tendre des douceurs de l’été 2012

3 commentaires

Alors que le vent d’automne commence à souffler, rien de mieux pour se remonter le moral que de songer aux douceurs de l’été.

Côté glaces – oui je fais partie du « gang des mangeurs de glaces », une découverte, la glace à la dragée de chez Lenôtre. Sucrée juste ce qu’il faut elle rappelle vraiment une dragée. Elle va rejoindre mes best of  avec celle à la figue à Saint Florent en Corse, à la cannelle à Salzburg ou au caramel beurre salé de chez Berthillon… à Paris ; )

Côté saveurs du monde, je me suis réconciliée avec le café Pouchkine (cf mes 2 billets à ce sujet) en y goûtant le baba au rhum Stanislas

et l’éclair Tvorog au fromage blanc ma foi fort délicieux. Quant à leur rouleau au pavot, il n’atteint pas ceux de la rue des rosiers mais il est quand même bien bon ;))

Mes vacances ont été également l’occasion de regoûter aux pâtisseries portugaises dont je vous avais déjà parlées.

Côté macarons, c’est infiniment jasmin de Pierre Hermé toujours aussi, osons le mot, orgasmique…

Côté gâteaux, une découverte, les cookies Laura Todd, fins, moelleux, un vrai régal…

Bon je vous quitte, j’en connais une qui va prendre ses bébés sous le bras pour chercher son 4 heures…

Et vous, vos découvertes de l’été? Vos coups de foudre culinaires, vos déceptions?

3 comments on “La carte du tendre des douceurs de l’été 2012”

  1. Mamma mia! Je fonds littéralement sous ce déluge de douceurs… A Vienne, le gâteau Klimt Nuss-Kuss du Café Central dans le magnifique Palais Ferstel (allez voir la seconde salle, au fond à gauche, qui vaut encore plus le détour que la salle principale!) En récompense des cinq expos Klimt visitées en ce 150e anniversaire de la naissance de Gustav.
    Côté salé, le stand sud-africain du festival de cinéma en plein air de Rathausplatz, toujours dans la capitale autrichienne est au-dessus des autres stands world food, avec son poulet épicé et son thon mi-cuit.
    Et redécouverte toujours aussi plaisante, le feuilleté aux morilles de la Chamade, une valeur sûre en Haute-Savoie. La meilleure tarte aux myrtilles se trouve sans conteste sur le mont Chéry, où l’on peut en cueillir par ailleurs de nombreuses cette année!
    Enfin, famille et amis se sont dit satisfaits des deux nouvelles recettes que j’ai inventées cet été pour leur faire plaisir: quiche comté/reblochon et tarte aux abricots avec une touche personnelle.
    Ce n’est déjà pas mal, non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s