Domaine Franck Chavy: une histoire de vignes et de famille depuis 4 générations

“J’aime à imaginer qu’il coule quelques gouttes de sève et de Beaujolais dans nos veines” déclare l’un des membres de la famille Chavy.

Comme certains le savent 1enviedailleurs.com est adossée à la société d’événementiel culturel Bulles de Culture. Dans ce double cadre il m’arrive de déguster des vins en pensant aussi bien à vous amis lecteurs, qu’aux événements Bulles de Culture.

Ce qui m’a séduite chez le Domaine Franck Chavy c’est d’abord une histoire de famille: vignerons depuis 4 générations sur les communes de Villié-Morgon et de Régnié-Durette en pays Beaujolais, les ceps les plus anciens ont été plantés entre 1900 et 1910. J’avais donc envie d’échanger avec la génération actuelle de vignerons, en l’occurrence Franck Chavy qui a donné le prénom de ses enfants – Julien, Manon et Amaury – à l’un de ses vins le Julmary, un Brouilly. Par ailleurs, je suis une grande adepte de Morgon et apprécie toujours d’en découvrir de nouveaux…

Franck Chavy, installé à Régnié-Durette, cultive 10 hectares de Régnié, Brouilly et Morgon, Beaujolais villages blanc et rosé. Le Gamay noir à jus blanc est l’unique cépage utilisé pour les crus de la région et la récolte est 100% manuelle. La production annuelle s’élève à 40000 bouteilles vendus aussi bien à des cavistes, restaurants et particuliers en France et à l’étranger (Suède, Allemagne, Chine, Québec…). Son Morgon Fût de Chêne 2017 a par ailleurs remporté en janvier 2019 le trophée de Meilleur Gamay du Monde.

Parmi la dégustation de sept vins – quatre avec sulfites et trois sans sulfites – deux ont particulièrement retenu mon attention:

  • un Morgon prénommé Les Granites roses de 2019

Le nez s’ouvre sur des arômes de fruits à noyaux (pêche de vignes, cerises…), et de fruits rouges comme le cassis avant de retrouver dans un second temps des notes florales et épicées. Ce qui m’a le plus surprise c’est son côté charnu, qui offre en bouche une sensation de volume et de rondeur.

  • un Brouilly sans sulfite 2020

Si j’ai trouvé le Régnié sans sulfite plus plat, le Brouilly avait beaucoup de matière, une rondeur en bouche et un côté fruité très agréable.

Cette dégustation m’a également permis de découvrir les vins sans sulfites, c’est à dire issus d’une vinification sans aucune utilisation de soufre et donc un taux d’oxygène dissout maitrisé et contrôlé. Une expérience différente, à recommencer pour parfaire mes connaissances.

Anne-Laure FAUBERT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s