Les Invalides célèbrent Napoléon par un spectacle son et lumière de qualité

Créé par un roi, les hasards de l’histoire en ont fait la dernière demeure d’un empereur et, de nos jours, le panthéon de nos gloires militaires. » Bruno Sellier créateur artistique du spectacle L’Envol de l’aigle.

Pour célébrer les 200 ans de la mort de l’Empereur Napoléon, les Invalides, via son spectacle La nuit des Invalides, vous emmènent découvrir « L’Envol de l’Aigle ».

S’il s’agit en réalité selon moi davantage d’un spectacle narrant l’histoire des Invalides avec un développement plus poussé sur Napoléon, celui-ci permet de réviser l’histoire de France de façon plaisante, en suivant des lumières de très grande qualité qui habillent la façade des Invalides, mettant le monument en valeur.

Copyright: Amaclio Productions

Si je ne conseille pas le spectacle en-dessous de 8 ans en raison de la violence des images projetées sur les tranchées de la Première Guerre mondiale, j’ai vraiment apprécié l’érudition du spectacle, qui permet de se remémorer l’histoire des Invalides, qui se mêle à celle de la France, depuis plus de 350 ans, lorsque Louis XIV décida de créer, pour ses Invalides de guerre, l’hôtel des Invalides.

À l’origine caserne, hospice et hôpital, couvent et manufacture que Louis XIV destinait aux vétérans de ses armées, il fut toujours considéré comme un modèle en Europe. Le Roi-Soleil en confia la construction à deux des plus grands parmi les architectes classiques, Libéral Bruant et Jules Hardouin-Mansart. Depuis le XIX°s, le tombeau de Napoléon reste l’un des attraits principaux du lieu pour les admirateurs de l’épopée, qu’ils soient français ou étrangers.
À partir des années 1870, s’ajoute une vocation muséale avec l’arrivée des premières collections d’armement. Richement doté, le musée de l’Armée attire plus de 1,2 million de visiteurs chaque année, ce qui en fait l’un des musées parisiens les plus fréquentés.
En 1967, le Général de Gaulle y établit l’ordre de la Libération, créé dès 1940 : la Chancellerie et le musée de l’ordre de la Libération y sont toujours situés. C’est enfin le siège du Gouverneur militaire de Paris.

Pendant près d’une heure cette histoire se dévoile aux spectateurs, tout comme l’épopée napoléonienne dans des références architecturales et littéraires foisonnantes – pour mon plus grand bonheur – et des images captivantes.

Quelques conseils pragmatiques toutefois: si vous venez comme moi pour la première fois et n’avez pas choisi les places VIP (i.e. sur une chaise) prévoyez un coussin de chaise ou une serviette car le sol des Invalides la nuit est particulièrement froid…

Anne-Laure FAUBERT

Jusqu’au 26 août 2021 – Hôtel des Invalides

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s