Envie d'ailleurs

Blog culturel parisien & cosmopolite depuis 2010

L’Art du voyage botanique à l’Abbaye de Royaumont

Il est des voyages qui provoquent de belles rencontres… Comme celle fin mai avec la journaliste Isabelle Brigout, journaliste et fondatrice d’E Romantic Hotels. Du coup elle a eu carte blanche pour nous parler d’un très beau sujet, L’Art du voyage botanique à l’Abbaye de Royaumont. Merci Isabelle!

Abbaye_Royaumont

JardinMédiéval©Sébastien Salolmon

Entre Orient et Occident, le voyage des plantes au Moyen-Âge s’expose à l’Abbaye de Royaumont, avec l’ouverture du Jardin des 9 carrés.

Il est délicat aujourd’hui de parler d’espèce locale tant les fleurs, arbres et herbes ont voyagé et se sont hybridés depuis le Moyen Âge et le label « Végétal local » créé en 2014 par le Ministère de l’Ecologie, distingue surtout l’origine géographique contemporaine d’une plante.

Royaumont 2

En l’An 812, Charlemagne édicte le Capitulaire De Villis, liste de quatre-vingt quatorze plantes potagères « dont la culture est ordonnée dans les jardins royaux » avec certaines espèces voyageuses, que l’on retrouve dans les 9 carrés : l’anis, originaire d’Asie Mineure, le cardon, ancêtre de l’artichaut, cultivé dès l’Antiquité en Grèce et en Italie ou la carotte qui poussait à l’état sauvage en Perse il y a 8.000 ans, dans des couleurs exotiques blanche, violette, rouge ou jaune.

Les plantes ont été transportées pour leurs propriétés médicale, alimentaire ou ornementale, mais aussi pour leurs vertus magiques : l’amarante censée rendre une personne invisible, la joubarbe, connue depuis la plus haute Antiquité pour éloigner la foudre, la mandragore qui entrait dans la composition des onguents de sorcières ou le curcuma rapporté de Chine par Marco Polo pour éloigner les mauvais esprits.

Royaumont 3

Enfin, l’inspiration universelle qui incite au voyage reste l’amour et les propriétés aphrodisiaques figurées par le gingembre, originaire de Malaisie et d’Inde orientale, dont on fabrique des gourmandises au sucre candi, la bourrache réputée donner confiance et aplomb dans les affaires amoureuses, le romarin censé favoriser, l’amour, la joie et la passion et la jusquiame aux vertus aphrodisiaques qui « permet d’attirer le beau sexe car elle rend son porteur joyeux et agréable ».

Le jardin des 9 carrés invite à un voyage spirituel, sensoriel et géographique autour de la botanique, dans l’extraordinaire cadre de l’Abbaye de Royaumont rénovée et ré-ouverte au public depuis le 2 juillet 2016.

Isabelle Brigout

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 8 juillet 2016 par dans CARNETS DE VOYAGE, Civilisations, EXPOSITIONS, et est taguée , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :