Envie d'ailleurs

Blog culturel parisien & cosmopolite depuis 2010

L’opéra « La clémence de Titus » à Garnier : entre amour et raison d’Etat

C’est un très bel opéra que j’ai pu voir jeudi à Garnier. Une réflexion sur la solitude du pouvoir, la raison d’Etat versus  les sentiments et le cœur. Un dilemme dans la droite ligne de Corneille… On y trouve cependant un manichéisme sous-jacent entre Titus ( Saimir Pirgu) pur et vêtu de blanc, Vitellia (Tamar Iveri) en noir tant qu’elle est insensible avant d’apparaître en beige clair quand elle réalise les conséquences de ses actes. Sextus (magnifique Stéphanie d’Oustrac) habillé en gris, couleur montrant ses oscillations morales. Berenice en rouge symbolise la tentation avant d’être écartée.
L’empereur Titus est au final plus clément avec son ami qu’avec la femme qu’il aime
Les coiffures extravagantes et costumes de John Macfarlane rappellent les puritains du XVIIIe siècle. La mise en scène du pouvoir rappelle l’opéra bouffe: couronne trop grande et presque ridicule, symbole d’1 pouvoir qui pèse sur les épaules de Titus. La franchise et fraicheur d’Annia (Hannah Esther Minutillo) permettent de sauver et son couple… et son frère…
Une représentation dont se détachait Stéphanie d’Oustrac, ovationnée par le public…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :