Envie d'ailleurs

Blog culturel parisien & cosmopolite depuis 2010

Prendre ou ne pas prendre un abonnement, that’s the question…

 C’est LA grande question culturelle que je me pose depuis mardi… comme chaque année au demeurant…

J’en ai longtemps eu à la Salle Pleyel et, à deux exceptions près, je les ai toujours honorés… même si j’étais parfois revenue la veille tard d’un voyage et que je n’avais qu’une envie, dormir… Par contre, ceux que j’avais au Théâtre des Champs Elysées ont connu quelques désistements de ma part, « crapahutages » oblige.

La question est tout autre concernant la danse puisqu’au moment où se décide l’achat d’un abonnement, on ne connait pas la distribution. Je préfère en effet assister aux Premières et choisir mes danseurs – du moins quand ils ne se blessent pas inopinément comme Nicolas Le Riche pour Cendrillon cet hiver…

L’abonnement possède certains avantages :

la certitude d’avoir une place (et de ne pas rater comme cela m’est arrivé encore récemment, Didon et Enée de Purcell à l’Opéra comique)… oui sauf que pour la saison 2012-2013 de l’Opéra de Paris, les galas ne sont pas ouverts aux abonnements disponibles en ligne;

une petite réduction lorsque vous prenez les abonnements en ligne, aucun pour le Champ Libre où vous décidez réellement de ce que vous voulez voir

pour ceux qui aiment programmer, ils savent exactement quand ils vont voir une pièce et peuvent donc se préparer… Sortir constitue alors un événement.

L’abonnement a, également, des inconvénients :

– il ne correspond pas aux gens fantasques comme moi qui aiment bien prendre leur billet sur un coup de tête (ie : une distribution alléchante ou juste l’humeur du moment). Toute œuvre n’entrant pas dans l’abonnement apparaît tout d’un coup plus intéressante – c’est bien connu, l’herbe est plus verte chez le voisin…

– il comprend souvent, lorsqu’il est imposé, soit des œuvres que vous avez déjà vues et que vous ne reverrez que si la distribution vous plait, soit un chorégraphe (ou une œuvre pour le lyrique) que vous n’aimez pas ou n’avez pas envie de voir genre Tosca qui passe pour la XXXXe fois ou le ballet Preljocaj…

il ne permet pas toujours d’échanger sa place lorsque le jour, arrêté des mois à l’avance, ne vous convient plus;

il contient rarement des Premières, vous propose souvent des jours au beau milieu des vacances de fin d’année ou des Ponts…

La liste des avantages et des inconvénients n’est pas exhaustive… A vous de la compléter!!  Etes-vous pour ou contre l’abonnement ? En avez-vous pris cette année ?

2 commentaires sur “Prendre ou ne pas prendre un abonnement, that’s the question…

  1. Christine
    16 mars 2012

    Je suis contre les abonnements, cartes de fidélité et autres systèmes qui t’obligent. Souvent que ton abonnement il est en 1e ou 2e catégorie et que ça douille… En revanche, j’aime bien avoir un bon rapport qualité/prix, donc avoir une bonne place dans la catégorie…et cela ça implique de réserver à l’avance. Il m’est arrivé de prendre les places pour les spectacles
    Oui, pour la danse, ne pas choisir la distribution est un désavantage en plus. Même si je ne suis pas assez calée danse pour faire la différence en fait…
    Une astuce au théâtre des champs elysées: au lieu de prendre une formule d’abonnement en mars/avril pour l’année scolaire suivante sans savoir quelles places exactement vous aurez, venez au début des ventes individuelles en septembre. Il y a plein de bonnes places.
    Alors bien sûr, il y a plusieurs fois où je n’ai pas pu venir au final, mais j’ai toujours revendu ou redonné mes places à des amis. Quand c’était un désistement de la personne qui m’accompagnait, j’ai toujours r
    evendu au facial en deux minutes devant le théâtre, il y a toujours des gens qui cherchent. Mais l’astuce finale c’est que si vous prenez des places pour 5 spectacles que vous choisissez et dont vous choisissez exactement les places sur l’écran de la billetterie, vous êtes considéré comme abonné! Et vous pouvez échanger vos places pour un spectacle si vous prévenez un peu en avance contre un autre spectacle par la billetterie. Et vous recevez la newsletter, avec des promos de dernière minute, des infos…

  2. Léonore
    19 mars 2012

    Moi je trouve ça bien les abonnements. Cela permet de découvrir des oeuvres qu’on ne verrait pas justement… Mais c’est vrai que ce n’est pas facile de se projeter pour les dates.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :