Envie d'ailleurs

Blog culturel parisien & cosmopolite depuis 2010

Churchill – de Gaulle aux Invalides : rencontre intimiste de deux géants du XX°siècle

Alors que la victoire des Conservateurs en Grande-Bretagne pose – à nouveau – la question de la place de la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, retour sur la très intéressante exposition Churchill de Gaulle que j’ai eu la chance de découvrir avec les commissaires de l’exposition. En effet, dans le cadre du 70° anniversaire de la Libération et de la victoire sur le nazisme et du 50° anniversaire de la mort de Sir Winston Churchill, le musée de l’Armée consacre une exposition à ces deux figures majeures de l’Histoire du XX°s.

Caricature Churchill

Militaires et hommes politiques, ils furent également écrivains, orateurs et, pour Churchill, peintre et journaliste. Des hommes complets à la fois alliés et frères ennemis, à l’image des relations franco-britanniques.

IMGP1350

Cette exposition, composée de photos, uniformes, décorations militaires, replace les deux hommes dans leur contexte familial et social. La voix tient une grande place dans l’exposition afin de replacer le visiteur dans le contexte de l’époque : un studio de la BBC y est reconstitué et un spectacle « Ami entends-tu » a lieu ce soir, samedi 9 mai, à 21h dans la Cour des Invalides.

Près d’une génération sépare le « petit lillois de Paris » né en 1890 au sein d’une famille de la petite bourgeoisie catholique et le descendant du Premier duc de Marlborough né en 1874 dans le magnifique palais de Blenheim. Charles de Gaulle (1890 – 1970) grandit à Paris, « à l’ombre des Invalides » et de leurs gloires militaires, alors que Winston Churchill (1874 -1965) va d’internat en internat et souffre de l’absence d’affection de ses parents.

lieux de naissance

Lieux de naissance des deux hommes – Copyright: Anne-Laure Graf

De Gaulle s’imagine à 15 ans « général de Gaulle sauvant la France » et entre à Saint-Cyr en 1908, dont il sort 13°sur 211. Il est profondément influencé par les écrits de Charles Péguy et Maurice Barrès. Churchill, lui, mène une double  carrière de militaire et de journaliste et change deux fois de parti politique. C’est en 1911, alors qu’en tant que Premier Lord de l’Amirauté il commande la flotte anglaise, qu’il subit la défaite de la Bataille des Dardanelles dont il considéré comme l’un des principaux responsables. Pour se remettre de la dépression qui s’ensuit, il commence à peindre.

Portraits de jeunesse

A gauche: de Gaulle enfant, à droite: Churchill enfant – Copyright: Anne-Laure Graf

Les accords de Munich, signés le 30 septembre 1938, montrent une même perception des deux hommes qui ne se connaissent pas encore : « Nous venons de subir une défaite totale et absolue » déclare alors Churchill à la Chambre des Communes le 5 octobre 1938 pendant que de Gaulle écrit à son épouse « Nous boirons le calice jusqu’à la lie ».  C’est cette même vision d’une guerre perçue comme le combat de la civilisation occidentale contre la barbarie qui les unit ensuite pendant la Seconde guerre mondiale.

carte France de Gaulle

L’exposition se termine par les funérailles des deux hommes. Celles de Churchill ont été les seules de niveau national au Royaume-Uni au XX°s en dehors de celles de la famille royale.

Une exposition qui intéressera les amateurs d’histoire et de fortes personnalités et qui rappelle que la liberté est un bien précieux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :