Toutânkhamon à la Villette: rendez-vous avec l’Egypte ancienne!

Toutânkhamon, le trésor du Pharaon, actuellement à la Halle de la Villette à Paris, est une exposition qui ravira les adeptes d’Egypte et de beaux objets, mais qui laissera sur sa faim ceux qui attendaient un propos scientifique dense.

Toutânkhamon, le trésor du Pharaon est une exposition « Waouh » dont on sort émerveillé par la richesse des objets exposés, même si la magnifique statue qui sert pour les supports de communication est en réalité de petite taille et que le sarcophage, trop fragile, n’a pas fait le déplacement. Pour l’avoir vu deux fois, la première à l’ouverture, puis un vendredi soir fin juin en famille (un « bon plan » d’ailleurs car il y a bien moins de monde qu’un mercredi) j’en suis sortie déçue par la faiblesse du propos scientifique. A grands renforts de scénographie grand public – notamment le court film introductif – le public révise son cours de sixième sur l’Egypte et entreprend un voyage dans l’au-delà, et aura retenu qu’en Egypte, on meurt deux fois: lorsque l’on décède et lorsque plus personne ne prononce le nom du défunt. Une approche qui amène, au passage à réfléchir sur les millions d’êtres humains qui nous ont précédés sur terre.

J’ai personnellement préféré la fine coupe d’albâtre, le support d’éventail en bois doré et les fines statues dorées qui accompagnaient le défunt. J’ai également été surprise par la finesse d’objets vieux de milliers d’années, et attendrie par le trône réalisé pour un enfant de 9 ans.

L’exposition rappelle la légende de la malédiction qui entoure la découverte du tombeau de Toutânkhamon le 4 novembre 1922 dans la vallée des Rois, face à Louxor, par Howard Carter, égyptologue anglais chargé d’effectuer ces fouilles par Lord Carnarvon. Sans être une adepte de ce type de rumeur, le fait que Lord Carnarvon ait été piqué par un moustique à la joue tout comme Toutânkhamon et que 27 personnes en lien avec la découverte soient mortes m’a amenée à faire quelques recherches sur internet pour découvrir la cause plausible de cette hécatombe: des champignons présents dans la tombe…

Une exposition à découvrir pour la beauté d’objets qui, lorsque le musée du Caire sera construit, ne sortiront ensuite plus d’Egypte.

Anne-Laure FAUBERT

Une réponse sur « Toutânkhamon à la Villette: rendez-vous avec l’Egypte ancienne! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s