Mary Cassatt : Une Impressionniste Américaine à Paris

Pas de commentaire

“Miss Mary Cassatt se distingue par la qualité intellectuelle de ses émotions et par une sorte de lyrisme sentimental qui ne se traduit, dans son œuvre, qu’à travers des visages, des gestes, des mouvements.” Achille Segard

A23311.jpg
Mary Cassatt, Petite fille dans un fauteuil bleu, vers 1877-1878, huile sur toile, 89,5 x 129,8 cm, Inv. 1983.1.18, National Gallery of Art, Washington, Collection of Mr. And Mrs. Paul Mellon © Courtesy National Gallery of Art, Washington

Issue d’une famille américaine d’origine protestante et francophone, Mary Cassatt a longtemps été oubliée car femme peintre américaine dans un milieu de peintres français. Peintre et graveuse américaine, née le 22 mai 1844 à Allegheny (Pennsylvanie) et décédée le 14 juin 1926 au Mesnil-Théribus (France), elle s’installe dès 1865 en France et présente en 1868 des œuvres au salon officiel.

Portrait de Louise-Aurore Villeboeuf enfant
Mary Cassatt, Portrait de Mademoiselle Louise-Aurore Villeboeuf, 1901, pastel sur papier beige, 72,7 x 60 cm, Inv. RF 36822, musée d’Orsay, Paris, don de Mlle Louise-Aurore Villeboeuf, 1978 © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Elle est la seule peintre à exposer avec le groupe d’avant-garde impressionniste composé de Claude Monet, Auguste Renoir mais aussi Edgar Degas. La découverte de la peinture de ce-dernier est fondamentale; ils deviennent amis et partagent des traits de caractère commun.  Mary Cassatt se lie aussi d’amitié avec la peintre Berthe Morisot. Sa différence principale avec les peintres impressionnistes est qu’elle est plutôt portraitiste que paysagiste. En 1910, elle reçoit la Légion d’Honneur française. Très connue aux Etats-Unis de son vivant et encore aujourd’hui, elle reste oubliée en France alors qu’elle y a vécu la majorité de sa vie.

La tasse de thé
Mary Cassatt, La Tasse de thé, vers 1880-1881, huile sur toile, 92,4 x 65,4 cm, Inv. 22.16.1, New York, The Metropolitan Museum of Art, From the Collection of James Stillman, Gift of Dr. Ernest G. Stillman, 1922 © Dist. RMN-Grand Palais / image of the MMA

“Loin de se laisser aller à la facilité, elle sentit la nécessité de se concentrer sur les réalités de volume, de mouvements de ligne et de sentiments.” Achille Segard.

L’exposition du Musée Jacquemart André retrace la vie de Mary Cassatt, de sa jeunesse à la fin de sa vie, ainsi que les différents modèles qu’elle peignait. On constate ainsi que la famille est très importante à ses yeux. De nombreux portraits d’enfants avec leurs mères sont exposés. Un parti pris de l’exposition qui peut plaire ou déplaire… Par ailleurs elle met en avant son frère Alexander Cassatt, 7ème président de la Pennsylvania Railroad (PRR).

portrait-dalexander-cassatt-et-son-fils-mary-cassatt
Mary Cassatt, Alexander J. Cassatt et son fils Robert Kelso, 1884-1885, huile sur toile, 100,3 x 81,3 cm, Inv. W1959-1-1 © Philadelphia Museum of Art: Purchased with the W. P. Wilstach Fund and with funds contributed by Mrs. William Coxe Wright, 1959

«  Il y a une seule chose importante dans la vie d’une femme, c’est d’être une mère… Une femme artiste doit être capable de faire des sacrifices primaires. » Mary Cassatt

Mère et enfant (le miroir ovale)
Mary Cassatt, Mère et l’enfant (Le miroir ovale), 1899, huile sur toile, 81,6 x 65,7 cm, Inv. 29.100.47, The Metropolitan Museum of Art, collection H.O Havemeyer, legs de Mme H.O Havemeyer, 1929 © The Metropolitan Museum of Art, Dist. RMN-Grand Palais / image of the MMA

Une exposition fondamentale qui rappelle qu’à l’époque les femmes n’étaient pas vraiment encore totalement reconnues pour leurs talents… Mais aujourd’hui, battons-nous pour réussir à montrer nos forces et nos talents ! Nous réussirons à montrer que la Femme sera toujours l’égale de l’Homme !

[L’Impressionnisme est un mouvement pictural apparu au cours de la seconde moitié du XIXème siècle par une association d’artistes français. Il se caractérise par des tableaux le plus souvent de petits/moyens formats, par une composition ouverte, avec des traits de pinceau qui sont visibles. Ce mouvement utilise aussi une prise de vue avec des angles inhabituels et met en valeur les impressions fugitives (des impressions qui passent et disparaissent rapidement). L’effet de lumière est très présent en raison de  mobilité des phénomènes climatiques et lumineux que les peintres impressionnistes reportent directement sur leurs toiles. Ils rejettent l’aspect stable et conceptuel des choses.]

A découvrir jusqu’au 23 juillet 2018 au Musée Jacquemart André

Tiphaine LATROUITE et Anne-Laure FAUBERT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s