Envie d'ailleurs

Blog culturel parisien & cosmopolite depuis 2010

Variation autour de samoussas…

 Comme je le disais dans mon précédent article, un enterrement de vie de jeune fille vous fait découvrir des endroits que vous n’avez pas l’habitude de fréquenter…en l’occurrence un cours de cuisine.

 Non pas que j’y sois allergique. La lecture de mes billets « bec sucré » prouve le contraire. Comme m’avait dit un jour la propriétaire d’un restaurant: « ça ne se voit pas mais ça s’entend »…

Samedi soir, 16 jeunes femmes se retrouvaient donc près de la gare de l’est dans un atelier afin de préparer des croustillants, ou samoussas.

 Les recettes étaient apparemment simples: couper des poireaux, des poires ou des tomates, faire revenir des champignons, a priori ça ne représentait aucune difficulté.

Il y en avait une cependant: le pliage des feuilles de brick. Pour m’être livrée pour le Nouvel An au même exercice avec des feuilles de riz, j’avoue que ce n’est pas évident. En fait c’est très simple une fois qu’on a l’astuce: il suffit de les badigeonner d’huile, puis lors du pliage de suivre la forme d’un triangle rectangle. Enfin, si votre croustillant ressemble plutôt à un triangle équilatéral à la fin, ce n’est pas grave, tant que ça tient et que ça se mange!!

J’ai particulièrement apprécié l’utilisation des épices qui permettent de relever des recettes plutôt classiques comme le poivre du Sichuan, les graines de sésame, et des herbes comme la cardamone ou la ciboulette. Par contre le fait de devoir écraser des pistaches avec un rouleau ne reste pas mon meilleur souvenir. J’ai d’ailleurs failli m’étouffer de rire lorsqu’une des participantes s’est exclamée « vous pilez toutes de la pistache?  » devant la profusion de conseils sur la façon de faire.

Et voici le travail!!

Le résultat était franchement réussi. Samoussas tomates et chèvre, croustillants de gambas et croustillants de poires tièdes accompagnés d’une ganache aux pistaches nous ont régalées.

Bref un très bon moment dans une ambiance simple, sans prise de tête…

6 commentaires sur “Variation autour de samoussas…

  1. Suzanne Esbre
    1 mars 2011

    Il n’est pas 10 heures du matin, et déjà j’ai l’eau à la bouche. Quelque fois, je me demande si tes photos ne sont pas des supplices déguisés…. 😀

  2. Andrei
    1 mars 2011

    Très apétissant, tout ça! Une bonne récompense pour la patience!

  3. algraf
    1 mars 2011

    C’est fou, dès que je parle nourriture, soit les visites du site explosent comme pour le café Pouchkine, soit les commentaires arrivent ; )
    Une reconversion de la ligne éditoriale de mon blog?? ; 0
    En tout cas, merci pour vos compliments!!

  4. Jeanne
    17 juillet 2011

    La meilleure façon de piler les pistaches c’est le moulin à café!!

  5. Schwaber
    17 juillet 2011

    Les pistaches, je les passais à la bétonneuse… Très efficace quand on en a 40 à 50 kg à broyer… comme dans l’industrie des parfums.

    • Anne-Laure Graf
      17 juillet 2011

      @ Schwaber: original comme méthode!! @ Jeanne: je retiens, reste à avoir un moulin à café sous la main…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 1 mars 2011 par dans Bec sucré parisien..., BEC SUCRE, et est taguée , , .
%d blogueurs aiment cette page :