Envie d'ailleurs

Blog culturel parisien & cosmopolite depuis 2010

Les femmes et leur(s) sac(s)

Lorsqu’on évoque Rome, on pense à la fontaine de Trevi, au Colisée, à la dolce vita

Pas au fait de devoir conseiller une amie pendant plus d’1h30 car elle hésite entre plusieurs sacs à main… ; )

Voyage ne rime pas forcément avec disparition des contingences matérielles, comme le shopping par exemple.

Jusqu’à ce voyage, je m’étais toujours interrogée à l’aéroport sur les personnes que je voyais revenir chargées de sacs de magasin. Que diable pouvaient-elles rapporter? Non pas que je n’eusse (oui j’utilise un subjonctif ; ) ) jamais rien rapporté de voyages, mais cela rentrait dans ma valise. Je n’aime pas voyager bardée de sacs.

Plus d’1h30 pour un sac me direz-vous? Cela pourrait être tout aussi bien pour une paire de bottes, de gants ou des habits. Après tout, qui dit shopping dit hésitation…

Oui, mais le sac reste quelque chose de particulier pour une femme. Donc oui, cela prend du temps.

Un billet de la célèbre Garance Doré m’avait amusée à ce sujet.

J’avais trouvé cela mignon de présenter ainsi son sac tout comme de préciser qu’un autre de ses sacs était jaloux. Même si, de par mon enfance africaine, j’ai une certaine sensibilité à l’animisme, il ne me viendrait pas à l’idée de dire à l’un de mes sacs: « je t’ai apporté un petit frère, vous pourrez vous raconter des histoires » ou « tiens comme j’emmène Pirate au travail, toi premier flirt je t’emmène en voyage… »  – ces noms étant ceux donnés par la marque… Et pourtant c’est ce que je me suis  retrouvée à faire, cette amie culpabilisant à la fois pour son ancien sac et pour son compte en banque. Je comprends davantage le dernier point…même si elle me croyait plus concernée par le premier.

Le deuxième point intéressant de cette histoire est le rapport à la féminité. Cette amie m’a dit en sortant « je ne me suis jamais sentie aussi femme ».  Venant d’une personne dont la culture n’insiste pas sur la féminité, cette phrase m’a d’autant plus marquée.

Car contrairement à une idée répandue, la féminité s’apprend, notamment pour les femmes ayant fait des études assez poussées. Elle n’est pas innée, elle est même considérée négativement, comme si une femme intelligente devait être moche et mal fagotée…

Un sac représente pour une femme le prolongement d’elle-même: nous pouvons « flasher » sur un modèle pour sa couleur, son grain de cuir, son style. Mais nous regarderons avant tout si notre appareil photo, notre bloc notes ou notre trousse y rentrent. Bref, une part de notre vie…

Et vous, quel rapport entretenez-vous avec votre sac? Amour fou, vache, changeant… ?

Un commentaire sur “Les femmes et leur(s) sac(s)

  1. Jeanne
    13 mai 2011

    Il y a tellement de souvenirs liés à un sac… Je regrette encore d’avoir jeté mon premier sac. Quand ils sont démodés, je les range dans des boites… Et j’en ai beaucoup…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 24 février 2011 par dans Mode, et est taguée , , , , .
%d blogueurs aiment cette page :