Collections privées Acte II : Un voyage flamboyant des impressionnistes aux fauves au Musée Marmottan

En 2014, pour fêter ses 80 ans, le musée Marmottan Monet proposait une très belle exposition « Les impressionnistes en privé» rendant ainsi hommage aux collectionneurs qui ont rendu possible l’existence de cette institution culturelle. En effet, sans collectionneurs, point de musée Marmottan Monet.

Paul Signac - Castellane - 1902 - 1enviedailleurs.com
Paul Signac – Castellane – 1902 -Collection particulière – Droits réservés

En 2018, cet hommage est réitéré avec 72 peintures, dessins et sculptures conservées en mains privées en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique latine : Collections privées : un voyage des Impressionnistes aux fauves. Cette exposition présente non seulement des chefs d’œuvres impressionnistes mais aussi des pièces majeures ou inédites des différents courants qui ont marqué la vie culturelle française au tournant du XX°siècle. Une manière de se différencier du premier opus par ces choix artistiques qui nous emmènent jusqu’aux Fauves et en 1920, soit 6 ans avant la mort de Claude Monet.

Van Gogh: Les lauriers roses. le jardin à l'hôpital à Saint Rémy - 1enviedailleurs.com
Van Gogh: Les lauriers roses. le jardin à l’hôpital à Saint Rémy – 1889 – Copyright: Arturo Piera

Dès la première salle et le premier tableau, la demeure privée de M. et Mme Josse et Gaston Bernheim Jeune, nous entrons avec cette jolie mise en abyme dans les demeures des collectionneurs. Cet itinéraire pictural de Monet à Matisse nous permet de découvrir tout d’abord des peintres et des thèmes plus connus comme Belle île de Monet, les portraits de Renoir ou les paysages de Caillebotte, avant de redécouvrir les néo impressionnistes avec de rares Seurat, Signac, Rysselberghe et Van Gogh. Gauguin et l’école de Pont Aven nous emmènent ensuite dans des ailleurs colorés et Toulouse-Lautrec nous rappelle le monde interlope avec ces femmes aux cheveux roux, avant que Camille Claudel exorcise ses grossesses interrompues avec un plâtre inédit de La petite châtelaine. Suivent ensuite les Nabis, Odilon Redon, avant que les œuvres fauves de Derain, Vlaminck et Van Dongen ne clôturent l’exposition.

Odilon Redon - 1enviedailleurs.com
Odilon Redon – Quadrige, le char d’Apollon – vers 1909 – collection particulière – droits réservés

Plus qu’un catalogue à la Prévert, ce sont la force, les couleurs et la beauté des toiles qui surprennent le visiteur. On découvre ainsi la Normandie peinte par Monet avec une explosion de couleurs, tout comme une de ses rares natures mortes Les galettes (1892) sans perspective puisqu’il relève la table. Caillebotte reste très représenté dans l’exposition car ce peintre décédé jeune plait au public.

Renoir - Portrait de Madame Josse Bernheim-Dauberville ( née Mathilde Adler) _ 1enviedailleurs.com
Renoir – Portrait de Madame Josse Bernheim-Dauberville ( née Mathilde Adler) – 1901 – Droits réservés

Le portrait de Madame Josse Bernheim-Dauberville peint en 1901 par Renoir est un portrait très classique avec le rose du ruban qui flatte la carnation du modèle et donne la tonalité de l’œuvre. Cette exposition est également l’occasion de se rappeler que la technique du pointillisme qu’utilise Seurat est purement scientifique et suit des règles strictes ainsi qu’un temps de séchage long afin d’éviter que les couleurs ne se mélangent. On apprend également que les Nabis se partageaient entre les profanes et les mystiques, ce qui rejaillit sur leur peinture.

Un beau voyage dans les demeures des collectionneurs qui, personnellement, m’a réconciliée avec Renoir, et m’a fait redécouvrir l’école de Pont Aven. Un privilège et une occasion rare de voir certains tableaux d’habitude accrochés aux murs de demeures privées… Une ode à la couleur

Anne-Laure FAUBERT

Musée Marmottan Monet – Jusqu’au 10 février 2019

Villa Flora: la collection privée des Hahnloser au Musée Marmottan Monet

« Le fait que nous ayons rencontré les artistes par le biais de leurs œuvres, et non l’inverse, a créé une amitié libre de toute considération matérielle. L’appartenance toujours plus intime à ce cercle d’amis artistes a constitué l’élément le plus riche de notre vie. » Hedy Hahnloser (1940)

odilon_redon_les_anemones

Odilon Redon – Les Anémones – vers 1912

© Hahnloser/JaeggliStiftung, Winterthur. Photo RetoPedrini, Zürich

Que les amateurs de Vallotton, Vuillard, Bonnard  et des nabis se réjouissent!

Le musée Marmottan Monet, musée des collectionneurs, leur a consacré une belle rétrospective en accueillant 75  chefs d’oeuvre de la collection privée suisse des Hahnloser. 

Ce couple formé par Hedy Bühler (1873 – 1952) et l’ophtalmologiste Arthur Hahnloser (1870 – 1936) se passionna toute sa vie pour les artistes, aidé par les prédispositions artistiques d’Hedy. Après leur mariage en 1898 ils s’installent à la Villa Flora à Winterthur et commencent par collectionner des peintres suisses comme Giacomo Giacometti et Hodler dont la peinture du Petit cerisier est considérée comme la première oeuvre de leur collection, alors même qu’ils avaient déjà effectué quelques achats.

felix_vallotton_hedy_hahnloser

Félix Vallotton – Hedy Hahnloser – 1908

© Hahnloser/JaeggliStiftung, Winterthur. Photo RetoPedrini, Zürich

Ils sont ainsi fidèles à la maxime d’Hedy « vivre selon notre temps », puisqu’ils ne collectionnent que des peintres contemporains, notamment nabis et fauves, de 1905 à 1936.

Il se rendent à Paris pour rencontrer l’artiste suisse naturalisé français Felix Vallotton. Lorsqu’il leur rend visite à la Villa Flora, celle-ci devient un atelier d’artiste. Il peint, sans concessions, Hedy, Arthur et leurs enfants, Hans et Lisa.

Il y a beaucoup de toiles de Vallotton dans cette exposition. Certains, comme La Blanche et la Noire, inspirée de Titien et de Manet, firent scandale.

fellix_vallotton_la_blanche_et_la_noire

Félix Vallotton – La Blanche et la Noire – 1913

© Hahnloser/Jaeggli Stiftung, Winterthur. Photo Reto Pedrini, Zürich

D’autres, plus consensuels comme les paysages, plurent d’emblée à leur entourage. Sur les conseils de Vallotton, le couple achète ensuite des toiles de Bonnard – avec qui il se lie d’amitié – et de Vuillard – avec qui les relations furent plus distantes. La maison du couple devient un lieu de rencontre, d’échanges et de création, un repère d’artistes.

Leurs moyens ne leur permettent toutefois pas d’acheter de nombreuses toiles impressionnistes et c’est le frère d’Arthur, Emile, qui acquiert certaines toiles, qui reviennent ensuite à la Villa Flora lors de son décès.

edouard_manet_amazone

Edouard Manet – Amazone – 1883

© Hahnloser/JaeggliStiftung, Winterthur. Photo RetoPedrini, Zürich

J’ai à titre personnel préféré les Manet, Van Gogh et Redon… et ai beaucoup apprécié l’occasion qui nous est donnée de rentrer dans une collection, avec ce qu’elle représente de coups de cœur, choix audacieux… tout en gardant une belle harmonie.

Musée Marmottan Monet – Villa Flora les temps enchantés du 10 septembre 2015 au 7 février 2016

75 chefs-d’oeuvre de Pierre Bonnard, Paul Cézanne, Giovanni Giacometti, Ferdinand Hodler, Aristide Maillol, Édouard Manet, Henri-Charles Manguin, Pierre-Albert Marquet, Henri Matisse, Odilon Redon, Pierre-Auguste Renoir, Félix-Édouard Vallotton, Vincent van Gogh et Édouard Vuillard

L’Impressionnisme est né le 13 novembre 1872 à 7 h 35…

Menée comme une véritable enquête, l’exposition Impression soleil levant révèle cette date inédite, celle de la naissance de l’Impressionnisme.

800px-Claude_Monet,_Impression,_soleil_levant,_1872

Ce tableau symbole de ce mouvement depuis les années 1970 est longtemps resté une énigme. Est-ce un soleil couchant ou levant? Où a-t-il été peint? Pourquoi l’a-t-on daté de 1873 alors que la date de 72 figure sur la toile?

SOLEIL COUCHANT SUR LA SEINE A LAVACOURT, EFFET D'HIVER

Autant de questions auxquelles répond cette belle exposition du Musée Marmottan Monet après un travail de plusieurs années et avec l’aide d’une équipe pluridisciplinaire dont un astrophysicien américain (c’est lui qui permet de dater avec précision ce tableau, peint d’une chambre d’hôtel du Havre, trente minutes après l’aube). Le tableau est replacé dans son contexte pictural: y sont évoqués les deux mentors du jeune Monet: Eugène Boudin et Johan Barthold Jongkind (magnifique tableau provenant d’une collection particulière dans la première salle). Delacroix est aussi cité, avec ses tableaux de plages normandes, point commun qui relie les deux peintres. Les inconditionnels de Turner – dont je fais partie – y verront une magnifique marine du maître.

Impression soleil levant est ensuite replacé dans son époque: ce n’est pas lui qui séduit les collectionneurs comme sa valeur d’assurances le démontre mais La Gare St Lazare, emblème du progrès technique.

Le visiteur suit les pérégrinations du tableau et l’impact de la Deuxième Guerre mondiale sur la collection de ce qui deviendra le musée Marmottan Monet… Quand L’Histoire rejoint l’histoire de l’art…

Bulles de culture, votre pause culturelle mensuelle!

Comme certains le savent, je me suis engagée dans la passionnante aventure de l’entrepreneuriat et ai créé Bulles de culture. Cette société entend répondre à plusieurs constats faits au cours de ma carrière professionnelle: 

Paris est une ville où foisonnent œuvres d’art, ate­liers d’artistes, lieux insolites… Cette offre culturelle abondante  induit souvent de longues files d’attente pour voir les expositions phares. Il nous manque aussi parfois des clés de lecture pour comprendre par exemple l’art contemporain ou l’art japonais…

Avec nos agendas chargés et nos multiples obligations, on tend parfois à « passer à côté de  notre vie » et à oublier ce qui nous plaisait plus jeune, voire à s’oublier soi-même. Manque de temps, problèmes de garde d’enfants nous font remettre à demain les sorties culturelles.

Laurent Tixador-La Chasse a¦Ç l'homme (1) - Biennale de Belleville

                                                                     Copyright: Laurent Tixador, la-chasse-à l’homme – Biennale de Belleville

Bulles de culture vous propose de:

– Vous ressourcer à la pause déjeuner une fois par mois en vous offrant une parenthèse culturelle et consacrer ainsi son week-end à d’autres activités plus plaisantes que les files d’attente devant les musées

Visiter les expositions en soirée et terminer ainsi agréablement la journée, notamment lorsque les questions de garde d’enfants ne se posent pas

Découvrir des lieux insolites, revivre l’histoire de Paris ou en savoir davantage sur des lieux aussi connus que la Défense.

 Le grand Verre -Marcel Duchamp - Philadelphie Museum

                                                                                                        MarcelDuchamp – Le grand verre – Musée de Philadelphie

Les visites durent 1h15 afin de s’intégrer à vos agendas professionnels. A l’exception de la visite du théâtre des Champs Elysées,  elles ont toutes lieu à l’heure du déjeuner ou en soirée. Elles sont réalisées par des conférencières nationales reconnues. Marie, Anaëlle, Aurore et Dominique interviennent, notamment, pour l’Association de l’Ecole du Louvre, le Musée d’Archéologie nationale pour l’École du Louvre, l’association des Anciens de Sciences-Po ou des villes comme Rambouillet ou Boulogne en tant que conférencières Ville d’Art et d’Histoire.

Une formule déjeuner sera mise en place dès septembre, vous permet­tant également de gagner du temps.

Tenant ce blog culturel depuis 4 ans, rédactrice pour la Fondation Culture et Diversité depuis 2011 et pour le site de musique et de danse Bachtrack depuis cette année, je suis également depuis 2010 les cours de l’Association de l’Ecole du Louvre, alternant cours magistraux et visites d’application. Je connais aussi les enjeux du secteur culturel puisque j’ai suivi les audits de grandes institutions nationales, évalué les aides aux entreprises culturelles en France et le patrimoine du ministère de la culture.

J’ai construit les abonnements de façon à répondre à vos attentes artistiques : rares sont les personnes qui iront voir à la fois le grand peintre de la Renaissance Le Pérugin et l’artiste contemporain controversé Jeff Koons. Pour ceux qui, néanmoins, souhaiteraient combiner plusieurs abonnements, n’hésitez pas à me contacter.

Mes abonnements sont en vente, en attendant la mise en ligne de mon site internet, sur Weezevent. Pour chaque visite, il vous est possible de choisir entre le tarif « visite unique » et le tarif abonnement qui inclut 3 à 5 visites selon les programmes. J’ai mis en place 5 abonnements, certains courts, d’autres jusqu’en janvier 2015 :

Art et histoire; en vente ici

Il commence lundi prochain, le 25 août, pour les 70 ans de la libération de Paris

les-borgia-et-leur-temps_xl

Peinture classique: du Pérugin aux Impressionnistes; en vente ici: 

Pierre-Auguste_Renoir_113

– Art moderne et contemporain : de la rue aux musées ?

Affiche Niki de St Phalle

En vente ici.

Mode et spectacles, en vente ici

galliera-poster

– Insolite, en vente ici

Dector & Dupuy-Lilas

Les abonnements Art et Histoire et Insolite seront complétés à l’automne.

La réouverture du Musée Picasso ainsi que l’exposition Sonia Delaunay au Musée d’art moderne feront l’objet d’un cycle supplémentaire, lorsque les réservations seront ouvertes. Des soirées culturelles seront aussi mises en place dès octobre ainsi que des programmes intergénérationnels, le week-end.

Les 45 premiers abonnés seront conviés à la visite exclusive d’un hôtel particulier, en petits comités.

Dans l’attente de vous rencontrer je vous souhaite un très beau mois d’août.

Anne-Laure