L’histoire de Manon sous le signe des adieux d’Aurélie Dupont

Lundi 18 mai 2015 – Palais Garnier – Adieux de l’étoile Aurélie Dupont sur une musique de Jules Massenet – chorégraphie de Kenneth MacMillan (1974) Il régnait une atmosphère particulière ce lundi au Palais Garnier. Une salle comble, des personnalités … Continuer de lire L’histoire de Manon sous le signe des adieux d’Aurélie Dupont

Le Cid de Massenet: Dieu et le Roi ne sont jamais loin dans cet opéra…

Palais Garnier – Lundi 30 mars 2015 Opéra composé en 1885 d’après la pièce homonyme de Pierre Corneille sur une musique de Jules Massenet (1842-1912) Direction musicale : Michel Plasson – mise en scène : Charles Roubaud – décors : Emmanuelle Favre – costumes : Katia Duflot Chimène : Sonia Ganassi – L’Infante : Annick Massis – Rodrigue : Roberto Alagna © Agathe Poupeney/Opéra national de Paris Marquée par une chute des décors entre deux tableaux, cette représentation fut aussi l’occasion pour le public parisien de réentendre Roberto Alagna et aux spectateurs du palais Garnier de s’opposer sur les principes de respect de la musique. Aux personnes qui applaudissaient … Continuer de lire Le Cid de Massenet: Dieu et le Roi ne sont jamais loin dans cet opéra…

Manon de Massenet – Mercredi 18 janvier : un couple principal de qualité pour une mise en scène et des décors ridicules

J’avoue qu’à la lecture de certaines critiques, j’avais failli rebrousser chemin, voire revendre ma place. On y parlait d’une mise en scène kitsch, de palmiers de plastique de mauvaise qualité, d’une Natalie Dessay surjouant son rôle… Bref, pas de quoi se réjouir…  Manon de Massenet reprend le livre Manon Lescaut de l’abbé Prévost que certains ont peut-être étudié comme moi au lycée. Des souvenirs assez lointains donc et j’y étais allée davantage pour Natalie Dessay, que j’avais appréciée l’an dernier dans Giulio Cesare et la mise en scène de Coline Serreau, découverte lors que j’étais étudiante dans une pièce de théâtre dans le 9° arrondissement. La mise en … Continuer de lire Manon de Massenet – Mercredi 18 janvier : un couple principal de qualité pour une mise en scène et des décors ridicules