Une visite privée au Musée Yves Saint Laurent de Paris avec Bulles de Culture

Citation YSL

Le musée Yves Saint Laurent Paris a (ré)ouvert en octobre 2017 à Paris. Des visites privées pour les groupes comme des visites libres y sont possibles tout comme un vendredi soir  par mois, les visites de l’atelier du créateur, limitée à 15 personnes et complète rapidement.

croquis YSL

C’est dans ce cadre que la société fondée par Anne-Laure, Bulles de Culture, et dont l’histoire de la mode constitue un des marqueurs forts, organise des visites privées le samedi matin, limitées à 15 personnes.

Diplômée de l’Ecole du Louvre et spécialiste du costume, notre conférencière Aurore retrace la vie du couturier avec quelques unes de ses tenues les plus célèbres comme la Saharienne, la robe Mondrian, la robe de mariée de 1988 (portée par Carla Bruni), le smoking pour femmes, etc. Laissez-vous emporter dans le monde du couturier en contemplant les magnifiques créations. Vous pourrez aussi visiter l’atelier du créateur, l’endroit où il a dessiné la plupart de ses vêtements!

Musée YSL

Yves Saint Laurent est l’un des créateurs français les plus célèbres. Né le 1er août 1936 à Oran en Algérie, il y passe toute sa jeunesse, puis dans les années 50 s’installe à Paris pour devenir styliste et couturier. Il est le plus jeune créateur du monde à 25 ans et l’un des créateurs qui a le plus marqué son époque car il a révolutionné la mode chez les femmes. Il a voulu que la femme devienne l’égale de l’homme, voire son adversaire. Il meurt le 1er juin 2008 d’un cancer à l’âge de 71 ans.

robes noires YSL

Repéré par Christian Dior dans les années 50 après avoir passé des concours de Mode (notamment dans la catégorie Manteaux), il devient son assistant-modéliste puis, à sa mort, le directeur artistique de la maison. “Dior m’avait appris à aimer quelque chose d’autre que la mode et le stylisme : la noblesse fondamentale du métier de couturier.”

YSL robes

Yves Saint Laurent rencontrer Pierre Bergé qui devient son amant et l’aide à créer sa maison de couture en s’occupant des tâches commerciales alors que Saint Laurent s’occupe de tout ce qui est lié à la création. « Les modes passent, le style est éternel. La mode est futile, le style pas. » En 2002, Yves Saint Laurent arrête la Haute Couture.

« J’ai participé à la transformation de mon époque. Je l’ai fait avec des vêtements, ce qui est sûrement moins important que la musique, l’architecture, la peinture…mais quoi qu’il en soit, je l’ai fait. »

corps nu YSL

Tiphaine LATROUITE

Dries Van Noten: Inspirations

Rendez-vous au musée des Arts déco pour s’en mettre plein les mirettes avec l’expo consacrée au créateur belge Dries Van Noten.

Dries Van Noten

Dès la première salle le ton est donné: multitude d’images et de photos parfois trash retraçant l’atmosphère de ses débuts dans les années 80 associés aux vêtements colorés de l’époque.

Chaque thème – fleurs, papillon, l’or, les oiseaux…- développé par le créateur est présenté sous l’angle des inspirations qui ont conduit à sa collection. Cela peut être une veste de tailleur de Dior, à la ligne intemporelle, le film La leçon de piano de Jane Campion ou un vêtement de  Thierry Mugler… Comme il le dit lui-même « ce qui importe, c’est tout le cheminement qui se poursuit à partir de ce premier éclair d’inspiration jusqu’à l’objectif final, la collection »

Les analogies sont parfois tellement fortes qu’on a du mal à distinguer ce qui relève des maisons de haute-couture de l’entre-deux guerres comme Elsa Schiaparelli ou les sœurs Callot, d’une collection de Dries Van Noten.

Je n’ai pas tout aimé – les vêtements à poils ce n’est pas pour moi – et me suis demandée si les créateurs pensaient à l’aspect « portable » de leurs collections. Mais rien que pour les thèmes « Or », « Inde » et la découverte de la maison de Haute-couture des Sœurs Callot cette expo vaut le détour! 

Une expo qui par certains côtés s’inscrit dans la lignée de Marc Jacobs / Louis Vuitton dont j’avais déjà parlé ici: lien entre le passé et le présent, créateurs contemporains…