Étiquette : Clairemarie Osta

Para-ll-èles de Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta au théâtre des Champs Elysées: un ballet poétique mais décousu

Conçu et dansé à deux, couple dans la vie et à la danse,  Para-ll-èles (2016) se veut une réflexion sur le couple, la vie et la mort. Sur une musique de Matthieu Chedid, Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta évoluent d’abord de façon classique et poétique, puis tels des coureurs de fonds, ils semblent traverser leur

Lire la suite

Une très belle année 2015 et le bilan 2014 – entre voyages en Europe, danse et musique

Alors que débute l’année 2015, je voulais tout d’abord vous souhaiter, chers lecteurs et abonnés, une excellente année, pleine de rêves accomplis, des plus fous ou plus « simples », de moments de joie avec vos proches et de belles sorties culturelles,en France et à l’étranger. Surtout profitez (je n’aime pas ce mot et lui préfère le mot

Lire la suite

Carte blanche à Nicolas Le Riche: un très bel acte d’amour…

Théâtre des Champs Elysées – Mardi 4 novembre 2014 – A Suite of Dances de Jerome Robbins sur une musique de Jean-Sébastien Bach – Nicolas Le Riche danseur Une Après-midi création de Nicolas Le Riche sur une musique de Claude Debussy – Clairemarie Osta danseuse Aires Migratoires septuor chorégraphique de vol dansé d’Hervé Diasnas (musique et chorégraphie) – Ensemble chorégraphique contemporain d’Envol

Lire la suite

Présentation de la saison 2014-2015 de «Viva l’Opéra »

La présentation à la presse de cette cinquième saison avait lieu ce matin, mercredi 23 avril, avenue Montaigne à Paris en présence d’Alain Sussfeld, directeur général de l’UGC, d’Alain Duault, directeur artistique de Viva l’Opéra et de Christophe Tardieu directeur adjoint de l’Opéra national de Paris. Viva l’Opéra permet de voir dans les cinémas UGC

Lire la suite

Onéguine à Garnier: second épisode – Jeudi 22 décembre

La Première d’Onéguine le 9 décembre m’avait charmée… Ayant eu de la chance, j’ai pu y retourner sur un coup de tête jeudi dernier. Connaissant le scénario, j’ai pu me concentrer davantage sur certains passages et m’apercevoir que j’avais oublié des scènes, comme la présence de ces personnes âgées au bal de Tatiana. Semblables à des figures de Goya,

Lire la suite