Quelques idées culturelles pour ce premier week-end de novembre…

Pour ceux qui ne seraient pas partis en week-end en dehors de Paris, ou pour ceux qui au contraire sont à Paris, voici trois idées de sorties culturelles testées par mes soins – et ceux de ma twin connection pour la première -, en dehors de celles traitées dans nos précédents articles : )

 

France Miniature: dernier week-end avant la fermeture hivernale!

Je vous avais parlé dans cet article de France miniature ce printemps. J’avoue avoir un faible pour ce condensé de patrimoine, tant pour sa place Stanislas (certes mon fils porte ce prénom ; ) mais elle est de toute beauté en réalité), sa Corse miniature… que pour ses différentes animations. Pour ceux qui voudraient encore fêter Halloween, France Miniature s’est mise à l’heure des citrouilles, des potions magiques… et des énigmes puisqu’un parcours – avec des fausses pistes – vous permettra de reconstituer les ingrédients d’une potion magique… Si Halloween m’a toujours laissée perplexe, la promenade que propose France Miniature est de bon goût et ma twin connection s’est amusée à trouver les différents indices (dont les 2 fausses pistes).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vivre comme un doge vénitien…  au Grand Palais…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est le pari réussi et onirique de Macha Makeïeff, metteur en scène de l’exposition Éblouissante Venise au Grand Palais. Un voyage culturel et sensoriel dans la Venise du XVIII°s, capitale cosmopolite des arts quoiqu’en déclin politique. Une façon originale de redécouvrir la Sérénissime, par ses tableaux de Tiepolo, Canaletto ou Guardi, ses meubles, des installations de robes dans l’escalier du Grand Palais (mon coup de cœur)… Et pour ceux qui préfèrent découvrir cette exposition un autre jour, des « éclats nocturnes » sont proposés tous les mercredis soirs à 20h  en partenariat avec le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.

Découvrir la naissance de La fabrique du luxe au musée Cognacq Jay

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Si les marchands merciers ont disparu de l’imaginaire collectif, ils formèrent pourtant au XVIII°s l’une des plus puissantes corporations de Paris. Cette exposition, assez touffue  et bien documentée, et qui mérite une réelle concentration pour lire les différents panneaux, nous fait découvrir les prémisses de la publicité, du marketing et des « influenceurs ». Des prêts des arts décoratifs, de Sèvres ou de Versailles nous permettent de découvrir des merveilles, parfois dans le goût rocaille ou oriental, selon les modes… Et pour ceux qui voudraient bénéficier d’une visite guidée le samedi 10 novembre en matinée, il reste de la place pour la visite organisée par Bulles de Culture.

De mon côté, j’ai décidé d’aller voir l’Hommage à Jérôme Robbins au Palais Garnier, pour revoir le sublime Afternoon of a faun dont j’avais parlé ici en 2013, revoir Fancy free qui plaira aussi à la twin connection et Glass Pieces…  Un futur article à ce sujet : )))

Bon week-end!

Anne-Laure

La mécanique des dessous: quand la mode influence la silhouette…

Que faire lorsque le temps est gris et que le changement d’horaire provoque quelques petits désagréments?

Direction  le Musée des Arts décoratifs situé à côté du Louvre pour voir l’exposition La mécanique des dessous, une histoire indiscrète de la silhouette.

dessous

Jusqu’au 24 novembre cette exposition retrace l’histoire des sous-vêtements tant masculins que féminins du XIVe siècle à nos jours. Braguettes, corsets, faux ventres, faux culs…les silhouettes sont soumises à différentes modifications selon les modes. La forme explicite de la braguette me fait dire que nous sommes de nos jours parfois plus prudes qu’à la fin du Moyen-Âge…

Le visiteur évolue dans un espace sombre – parfois trop – où se côtoient costumes, poupées et mécaniques – cerceaux de rembourrage, corsets.

La projection d’extraits de films apporte un aspect cinématographique et donne envie de revoir certains classiques comme La reine Margot et ce d’autant que son réalisateur Patrice Chéreau est décédé il y a peu.

Des reproductions permettent également aux visiteurs de s’amuser à enfiler ces dessous et à se prendre en photos avec leur appareil pendant qu’un hologramme semble s’habiller dans une fausse cabine d’essayage.

Une exposition intéressante qui invite à réfléchir sur la mode, entre nouveauté et permanence de certaines questions esthétiques…

Informations pratiques : Jusqu’au 24 novembre

Les Arts Décoratifs – Mode et textile 107 rue de Rivoli 75001 Paris

Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries

Du mardi au dimanche de 11h à 18h – Le jeudi : nocturne jusqu’à 21h (uniquement pour les expositions temporaires) – Fermé le lundi