Orphée et Eurydice de Pina Bausch: un opéra ballet mortifère…

Orphée et Eurydice est semblable aux histoires d’amour tragiques qui égrènent la littérature… A une différence près: Orphée réalise – en partie – un souhait éprouvé par tout être humain : faire revivre une personne aimée et décédée. Cet aspect mortifère était extrêmement bien … Continuer de lire Orphée et Eurydice de Pina Bausch: un opéra ballet mortifère…

Les 5 degrés de la « balletomanie »…

Un billet taquin sur la « balletomane » que je suis….Une vision subjective*… Vos avis sont les bienvenus. Et je précise: aucun degré n’est supérieur à un autre! Degré Zéro: Le ballet? Une discipline réservée aux petites filles en tutu rose… Franchement quel intérêt de voir des personnes faire « tututut » sur la scène d’un côté puis de l’autre**? Degré un: Une neutralité bienveillante. Le ballet? Plutôt la danse non? Pourquoi pas? J’associe davantage la danse aux sorties en boite, aux danses des rues. Quant au ballet « classique », j’en ai une vague idée. Degré 1 bis cela donne: Un art inférieur à l’opéra puisqu’il n’y  pas de parole. Degré deux: L’apprenti balletomane:  Je dresse les oreilles dès que j’entends … Continuer de lire Les 5 degrés de la « balletomanie »…

Pina Bausch : « Dansez, dansez, sinon nous serons perdus »

Après Black Swan qui reprend des pas du Lac des cygnes et qui a entraîné un certain battage médiatique, c’est le tour d’un film moins grand public sur la chorégraphe allemande feue Pina Bausch: Pina – dansez, dansez, sinon nous sommes perdus de Wim Wenders En attendant le 6 avril, voici la bande d’annonce. Son Orphée et Eurydice sera donné la saison prochaine à l’Opéra de Paris. Ce ballet, doublé de chanteurs, retrace la quête d’Orphée dans les Enfers pour récupérer sa bien-aimée. Le tout dans une ambiance mortifère… Avis aux amateurs… C’est ce dernier point qui ne m’avait pas plu il y a quelques années. Mais … Continuer de lire Pina Bausch : « Dansez, dansez, sinon nous serons perdus »