Mathis le Peintre, Alceste et Aïda: les marottes d’Olivier Py

Mathis le Peintre (cf mon billet) en novembre 2010, Alceste (cf mon billet) en septembre de cette année et Aïda en ce moment: ces 3 œuvres ont en commun d’avoir été mises en scène à l’Opéra de Paris par Olivier Py. Il en ressort les leitmotivs suivants: – les soldats vert de gris, les souterrains avec des cadavres – les escaliers, les plans sur 3 horizontales: ici Aïda, Radamès et Amneris, dans Alceste la mort, Alceste et le roi – Mettre les acteurs entre 2 colonnes – l’usage du noir du blanc et de l’or – Les messages politiques sur des pancartes dans Aïda, sur un tableau dans Alceste – Les laveurs … Continuer de lire Mathis le Peintre, Alceste et Aïda: les marottes d’Olivier Py

Mathis le Peintre ou le rôle de l’artiste dans la société

J’ai assisté il y a 10 jours, le 16 novembre, à la Première de Mathis le Peintre, de Hindemith. Cet opéra allemand composé dans les années 1920, et dont la première représentation n’eut lieu qu’en 1938, m’intriguait. Mais j’hésitais. Peur d’être déçue comme pour le Ballet de Hambourg de Neumeier vu quelques jours plus tôt (cf billet sur Parsifal)? Une offre promotionnelle reçue quelques jours plus tôt me décida: -40% ça valait le coup! Je compris ensuite pourquoi : la salle n’était guère pleine. Cet opéra, qui reprend l’histoire véritable de Matthias Grünewald, auteur du prodigieux Retable d’Issenheim (1512-1516) conservé à Colmar, … Continuer de lire Mathis le Peintre ou le rôle de l’artiste dans la société