Adieux de l’étoile Isabelle Ciaravola dans Onéguine: une soirée magnifique!

Je ne vous ferai pas l’injure de vous retracer l’intrigue du ballet Oneguine de John Cranko d’après le roman de Tchaikovski. J’en ai parlé à plusieurs reprises sur ce blog ici et là. Cette soirée du 28 février avait quelque chose de particulier: l’étoile Isabelle Ciaravola y faisait ses adieux sur le rôle même qui lui avait valu son titre d’étoile en 2009: Tatiana, la jeune femme amoureuse d’Onéguine qui la rejette, avant de s’apercevoir de son erreur alors qu’elle est mariée avec le Prince Grémine. On décelait chez l’étoile un plaisir immense de danser. Jeune fille en fleur du … Continuer de lire Adieux de l’étoile Isabelle Ciaravola dans Onéguine: une soirée magnifique!

La dame aux camélias: la coupe et la danse d’Hervé Moreau

Alors que de nombreux balletomanes étaient ce soir au Palais Garnier pour les adieux d’Agnès Letestu, voici un court billet sur la représentation de dimanche. Aurélie Dupont y interprétait Marguerite Gautier et Hervé Moreau Armand Duval. Cette matinée reste marquée pour moi par la présence d’Hervé Moreau dont les cheveux au vent donnent d’emblée un air « très romantique XIX°s ». A ce détail, diront certains, s’ajoute surtout une palette d’émotions qui varie en fonction de l’avancée de l’action. Armand Duval est amoureux de Marguerite, et sa passion est si forte qu’il va jusqu’à l’humilier lorsque celle-ci s’est éloignée de lui à … Continuer de lire La dame aux camélias: la coupe et la danse d’Hervé Moreau

Forsythe / Brown à Garnier: retour sur la Première du 3 décembre

Si je ne devais retenir qu’une pièce de la Première de lundi ce serait  O Zlozony / O composite de Trisha Brown… Sur un poème polonais Ode à un oiseau du Polonais Milosz, trois danseurs (Aurélie Dupont, Nicolas Le Riche et Jérémie Bélingard) évoluent tout de blanc vêtu. Le décor est quasi inexistant: seul un fond étoilé se détache. Les danseurs étoiles y réinventent un alphabet du mouvement dont se dégage une certaine sérénité. Un effet peut-être trop apaisant pour la jeune Maman balletomane que je suis… Il n’empêche, cette ode risque de rentrer dans mes ballets contemporains préférés, avec Kaguyahimé de Kylian et … Continuer de lire Forsythe / Brown à Garnier: retour sur la Première du 3 décembre