Le Palais Garnier au rythme de la danse américaine : la soirée William Forsythe

Il y avait foule ce lundi 4 juillet 2016 au Palais Garnier, tant au niveau de la sécurité, que du public, voir la Première de la soirée consacrée au chorégraphe américain William Forsythe avec 3 ballets, qui faisaient leur entrée … Continuer de lire Le Palais Garnier au rythme de la danse américaine : la soirée William Forsythe

Soirée Paul / Rigal / Millepied / Lock : une soirée sauvée par la création de Millepied

Mardi 3 février 2015 – Palais Garnier Cette soirée était un peu la découverte de la saison, avec deux créations sur quatre ballets: Salut de Pierre Rigal et Together Alone de Benjamin Millepied. Un pari pour le nouveau directeur du … Continuer de lire Soirée Paul / Rigal / Millepied / Lock : une soirée sauvée par la création de Millepied

Retour sur la Première de Mille / Cullberg

Les ballets Fall River Legend d’Agnes de Mille et Mademoiselle Julie de Birgit Cullberg ont un point commun: des chorégraphes femmes mettent en scène une femme confrontée à sa famille ou son milieu. Fall River Legend part d’un fait divers: en 1892, en Nouvelle Angleterre, une vieille fille, Lizzie Borden, tue ses parents à coups de hache. Mademoiselle Julie, pièce de théâtre d’August Strindberg, relate les amours d’une jeune aristocrate qui, ayant succombé au péché de chair avec son valet avant son mariage, préfère se suicider. Fall River Legend (1948) commence par le jugement de l’Accusée, magnifiquement interprétée par Alice Renavand qui se … Continuer de lire Retour sur la Première de Mille / Cullberg

Alice Renavand: une nouvelle étoile à l’Opéra de Paris

Je n’étais malheureusement pas à Garnier vendredi mais au théâtre du Jardin d’acclimatation pour voir le Jeune Ballet européen. À l’issue de cette représentation du ballet Le Parc d’Angelin Preljocaj, Alice Renavand a été nommée Danseuse Étoile du Ballet de l’Opéra de Paris ce vendredi 20 décembre. Je ne rentrerai pas dans les polémiques de savoir si elle mérite ou non ce titre. J’avais pris la Première de Kaguyahimé du 5 février 2013 exprès car je pensais qu’elle y serai nommée. J’y écrivais alors: « Lors des applaudissements, elle semblait attendre quelque chose, une nomination d’étoile? » Alice Renavand est pour moi excellente en danse moderne et … Continuer de lire Alice Renavand: une nouvelle étoile à l’Opéra de Paris

Première de Teshigawara/Brown/Kylián: une soirée passable sauvée par Doux mensonges…

J’ai horreur de critiquer vertement un ballet ou un opéra car je trouve cela trop facile comme posture. On vient, on regarde et on critique, oubliant le travail demandé aux artistes. Tout comme l’an dernier avec Sous apparence, création de Marie-Agnès Gillot (cf mon billet) cette soirée devrait entrer au Panthéon des plus mauvaises soirées de danse… en enlevant le dernier ballet Doux mensonges de Kylian… Et dire que je me suis farcie le livret pour essayer de comprendre Teshigawara et Brown que j’aime beaucoup au demeurant, cf mon billet sur son ballet lunaire O Zlozony / O composite. Darkness is hiding black … Continuer de lire Première de Teshigawara/Brown/Kylián: une soirée passable sauvée par Doux mensonges…