Spectacle de l’école de danse de l’Opéra de Paris – séance du 8 décembre

Je retiendrai les points suivants:

– Un spectacle de début d’année rythmé par les  conseils des profs parfois déplacés selon moi. Ce qui se comprend dans une classe d’élèves peut être humiliant sur la scène du Palais Garnier.
– A travers ces séries répétitives se dessine le travail important qui fera de
ces jeunes danseurs un choryphée, un sujet, un/e premier/e danseur/se avant,
peut-être, la consécration finale… S’en souvenir quand on critique un spectacle…
– Comme beaucoup de balletomanes j’ai déjà mes chouchous comme Anaïs Kovacsik ou Isaac Lopes Gomes (qui a raté son premier porter sur scène)et quel plaisir de les voir ou revoir…
– A travers les remarques des profs on perçoit leur caractère plus ou moins
compréhensif…
J’ai hâte de voir les progrès accomplis dans quelques mois… : )

Concours de recrutement interne 2013 du Ballet de l’Opéra de Paris

Aujourd’hui s’est tenu le concours de recrutement interne pour entrer dans le corps de ballet de l’Opéra de Paris. Uniquement réservé aux élèves de première division de l’École de Danse de l’Opéra de Paris ce concours a donné les résultats suivants: (merci Dansomanie : ) ) 

Classement des filles

1) Ida Viikinkoski, engagée

2) Roxane Stojanov, engagée

3) Clémence Gross, engagée

4) Marion Gautier de Charnacé

5) Eugénie Drion

6) Anaïs Kovacsik

 

Classement des garçons 

1) Pablo Legasa, engagé

2) Antoine Kirscher, engagé

3) Marin Delavaud

4) Julien Guillemard

5) Simon Le Borgne

6) Mathieu Rouaux

Je n’ai pas vu danser Ida Viikinkoski. Par contre, étant totalement fan de Roxane Stojanov que je suis depuis 2 ans lors des Spectacles de l’Ecole de Danse, je suis ravie qu’elle ait été engagée. Clémence Gross correspond moins à l’idée de grâce que j’attends d’une danseuse, mais c’est une élève, et de très bon niveau…  Une grande déception pour Anaïs Kovacsik

Coté garçons, j’avais adoré Pablo Legasa lors du Spectacle de l’Ecole de danse de cette année et apprécié la force et la justesse d’Antoine Kirscher. Je suis cependant très déçue pour Marin Delavaud… : ((

Mais comme les élèves non reçus pourront se présenter demain au concours externe, ouvert celui-ci ci à tous les candidats, et qu’il y a 6 places disponibles, j’attends de voir

Retour sur le Spectacle de l’école de danse…

Mieux vaut tard que jamais, retour sur le spectacle de l’école de danse de l’Opéra de Paris vu lundi 9 avril!

Composé de trois pièces: Variations de Violette Verdy (1979) sur une musique de Johannes Brahms, Le bal des cadets de David Lichine (1940) sur une musique de Johann Strauss fils et d’une Symphonie en 3 mouvements de Nils Christie (1983) sur une musique d’Igor Stravinsky, il permet aux élèves de montrer leurs talents.

Variations ressemble davantage à un exercice d’école où évoluent 4 danseuses et 4 danseurs. Si ces derniers ne m’ont pas trop convaincue (notamment un qui manifestement était un peu moins bon techniquement que les autres), les danseuses, elles, m’ont beaucoup plu et notamment Anaïs Kovacsik tout en grâce et élégance. Il se dégage de ces variations un certain trouble adolescent…

Je me suis fait la même réflexion qu’en septembre, lors du défilé de l’école de danse: celle-ci est bien plus métissée que le haut du corps de ballet (i.e les premiers danseurs et les étoiles…).

Le bal des cadets constitue le morceau de bravoure et permet aux élèves d’exprimer tous leurs talents d’acteurs et de danseurs, tant par l’aspect humoristique de certains personnages comme la fille aux nattes (Clémence Ross) que l’aspect burlesque de certains passages comme lorsque le Général (Jérémie Neveu) courtise la Gouvernante (Eugénie Drion). Anaïs Kovacsik fait à nouveau une apparition remarquée lors de la compétition de fouettés ( c’est fou que de élèves aient déjà cette capacité à tourner sur elles-mêmes, digne du corps de ballet!!).

Enfin, la Symphonie en trois mouvements permet de clôturer le spectacle avec une chorégraphie parfois violente, moderne, dense, et qui permet aux élèves d’exprimer une danse moins convenue que Le Bal des cadets...