Noël au château… La magie des jouets d’antan à Vaux le Vicomte…

Vaux le Vicomte est un château où je me sens immédiatement chez moi, une fois la grille d’honneur franchie.

vaux le vicomte_la nuit

Je l’ai découvert enfant, y suis retournée étudiante et plus récemment vous en avais parlé à l’été 2017, lors de cette visite en famille. L’histoire de Vaux vous y ayant été contée dans ce précédent article, je vous parlerai plutôt des magnifiques décorations de Noël, dignes des Grands Magasins des années 90, avant que les marques ne s’emparent de cet espace de visibilité. Pour cette treizième édition de « Vaux-le-Vicomte fête Noël » et jusqu’à ce dimanche 6 janvier 2019, jour de l’Épiphanie, Vaux se pare, à l’extérieur, de lanternes magiques, dans le Musée des Équipages de petits trains de 1900, luges et camions en bois,

vaux le vicomte_musée des équipages

et à l’intérieur, après avoir été accueillis par deux casse-noisettes géants, de jouets somptueux et différents selon les pièces. Selon les goûts, l’apothéose se trouve dans le Grand salon avec sa montgolfière géante, au-dessus d’une forêt de sapins enneigés et d’une boule à facettes, ses tons bleutés et son ambiance polaire, la bibliothèque avec les marionnettes musiciennes malgré quelques erreurs dans la tenue des instruments de musique (une flûte traversière se tient à droite)

vaux le vicomte_bibliothèque_1envieailleurs.com

 ou, au sous-sol, la table garnie de pains d’épices et de gâteaux somptueux…

vaux le vicomte_1enviedailleurs.com_cuisine

Le modèle économique choisi par Vaux diffère de celui de Cheverny dont je vous ai parlé dans mon précédent article, en étant fondé en partie sur les partenariats.

vaux le vicomte_décorations de tablea_1enviedailleurs.com

En échange de visibilité comme les sapins de Noël remplis d’ours en peluche Histoire d’ours dans l’Antichambre d’Hercule et la vaisselle Villeroy& Boch dans la Salle des buffets, ou la remise à chaque enfant d’un jouet en plastique Papo et de pain d’épices de la Maison Fossier, Vaux le Vicomte offre ainsi un spectacle grandiose à petits et grands.

Et jusqu’à dimanche, pour fêter les Rois, les enfants se voient offrir une part de couronne des rois briochée de Pasquier… Une façon originale et inoubliable de fêter les Rois…

Anne-Laure FAUBERT

 

Informations pratiques:

Venir à Vaux le Vicomte quand on n’a pas, comme moi, de voiture: départ en train de la gare de l’Est avec la ligne P direction Provins, descendre à Verneuil l’Etang puis prendre la navette Châteaubus devant la sortie de la gare.

Prix de l’entrée: 18,50€ pour les adultes, 13,50€ pour les enfants de 6 à 17 ans. Gratuit pour les moins de 6 ans

Sévigné – épistolière du Grand siècle au château de Grignan (Drôme)

Jusqu’au 22 octobre 2017 le château de Grignan, dans la Drôme, accueille une exposition temporaire consacrée à la Marquise de Sévigné. Ce château reste en effet associé dans l’imaginaire collectif au « mythe sévignéen ». La femme de lettres, qui y séjourne au total 4 ans, a en effet souvent décrit la « magnificence » de ce château où vivait sa fille Françoise-Marguerite, mariée au comte de Grignan, gouverneur de Provence.

chambre_Bdef

 

Cette exposition retrace le parcours de Madame de Sévigné entre Paris, Vitré en Bretagne et Grignan et met en lumière l’évolution de son écriture et sa place dans le monde des lettres. Reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture et de la Communication, elle présente une centaine de pièces du Grand siècle issues aussi bien de collections privées que du château de Grignan ou de musées nationaux.

Madame de Sévigné_Envie d'ailleurs - Anne-Laure FAUBERT

 

L’exposition s’ouvre sur le célèbre portrait de Madame Sévigné par Claude Lefébvre. Née en 1626 à Paris, Marie de Rabutin-Chantal est issue de deux familles aux éthiques différentes : les Rabutin, ancienne famille bourguignonne et les Coulanges bourgeois parisiens récemment enrichis. Elle est élevée librement par les Coulanges à partir de l’âge de 7 ans, lorsqu’elle devient orpheline. On apprend également que c’est son cousin Bussy-Rabutin qui est le premier à faire connaitre ses lettres.

Henri de Sévigné_Sévigné_épistolière_Blog 1enviedailleurs.com

On y découvre également ses allers et retours fréquents entre Paris et la Bretagne, la ville et la campagne : le départ, la séparation et le retour sont des thèmes littéraires qui reviennent fréquemment dans sa correspondance. La marquise de Sévigné est présente à Paris et Versailles, ce qui lui permet d’ « être de tous les plaisirs » selon Bussy-Rabutin. La Bretagne représente « le pays de son mari » Henri de Sévigné qu’elle épouse en 1644 et qui décède à la suite d’un duel en 1651. Un mari volage et endetté… La marquise de Sévigné n’a que 25 ans. Elle ne se remarie…mais épouse la littérature via ses lettres à sa fille.

table_Sévigné_épistolière_Blog 1enviedailleurs.com

C’est autour de l’art d’écrire qu’est organisée la seconde partie de l’exposition. Madame de Sévigné écrit en effet quotidiennement, et partage ses réflexions, ses lectures ou les événements politiques tant avec sa fille qu’avec son cousin Bussin-Rabutin, l’écrivain Gilles Ménage ou sa meilleure amie, Madame de Lafayette. Une pratique qui s’intensifie après 1671 et le départ de sa fille à Grignan. On découvre aussi la Provence au XVII°s, la vie quotidienne d’une famille renommée, celle de son gendre François Adhémar de Monteil de Castellane, comte de Grignan.

Une exposition d’une grande richesse et qui, espérons-le, sera suivie d’autres expositions dans ce château magnifique.

soleil couchant_Sévigné_épistolière_Blog 1enviedailleurs.com

Si vous visitez le château cet été et que vous avez prévu d’y rester la nuit, profitez-en pour voir Les fêtes nocturnes (jusqu’au 19 août 2017) qui ont pour thème cette année Lorenzaccio d’Alfred de Musset, dans une mise en scène de Marie-Claude Pietragalla, Daniel Mesguich et Julien Derouault.

suite Thierry_Clair de Plume_Blog 1enviedailleurs.com

Et si votre bourse vous le permet, descendez au Clair de la Plume et demandez la Suite Thierry, où vous dormirez entouré de portraits, arbres généalogiques (évidemment j’y ai jeté un œil, je ne suis pas fan d’histoire et de généalogie pour rien) après avoir tenté de déchiffrer les messages écrits sur le sol.

Anne-Laure FAUBERT

Sévigné – épistolière du Grand Siècle – Château de Grignan – Drôme – Jusqu’au 22 octobre 2017

Les fêtes nocturnes – Château de Grignan – Drôme – Jusqu’au 19 octobre 2017