La Mayenne en vélo… un bol d’air pur et culturel…

A l’approche des longs week-ends et des beaux jours, pour qui cherche des vacances réparatrices ou une escapade le temps d’un week-end alliant repos, découverte de la France et culture, un tour en Mayenne s’impose. Je vous en avais déjà parlé au sujet des grottes de Saulges et j’avoue être tombée amoureuse de ce coin de France, situé dans la région des Pays de Loire, en dehors des grands circuits touristiques où on y découvre au détour d’un chemin de vélo, une vue de carte postale, un manoir… avant de faire une halte dans un restaurant le long d’une écluse ou plus gastronomique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un département symbolisé par trois villes: Mayenne, Laval et Château-Gontier.

Château Gontier
Château Gontier – Photo: Anne-Laure FAUBERT

Pour les amateurs de vélo il existe depuis 2015 un itinéraire appelé la « Vélo Francette » une diagonale du Grand Ouest travers 7 départements, 3 régions et 3 parcs naturels avec une diversité de paysages étonnante. N’étant pas stakhanoviste – quoique si vu mes différentes vies – je n’ai suivi qu’un tronçon, celui qui longe la rivière de la Mayenne avec ses méandres, ses falaises et ses coteaux boisés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’occasion d’échanger avec un éclusier et de visiter le couvent des Ursulines de Château Gontier construit en 1642 et ayant servi de pensionnat aux jeunes filles de la noblesse mais aussi du Tiers Etat jusqu’en 1965 (malgré des interruptions) et devenu depuis 1999 le théâtre des Ursulines, scène nationale et centre d’art contemporain. La demeure abrite également une salle de danse et un conservatoire. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une escapade permettant de goûter des chocolats qui crissent sous les dents – pour le plus grand bonheur de mes enfants à qui j’en ai rapportés – et une sublime tarte tatin revisitée.

Pour la nuit, le Parc Hôtel de Château-Gontier tenu par une Anne-Laure (et donc doté d’un capital sympathie élevé confirmé par la rencontre) m’a permis aussi d’échanger sur l’offre séminaires du lieu, tout en goûtant au bonheur si particulier de pouvoir y tester hammam, sauna et piscine après une journée de vélo.

Parc de l'hôtel
Parc de l’hôtel

Une escapade à refaire…

chat mayennais

Anne-Laure FAUBERT

Le musée de Préhistoire et les grottes de Saulges en Mayenne: aux prémices de l’expression du sacré

La Mayenne n’évoque pas à priori les grottes préhistoriques, plutôt associées dans l’imaginaire collectif à Lascaux. 

Et pourtant depuis 25 000 ans les hommes habitent dans cette région, comme en témoignent les magnifiques chevaux et autres représentations préhistoriques de la grotte de Mayenne-Sciences, malheureusement fermée au public en raison de sa fragilité. Une reproduction en 3D dans le nouveau musée de Préhistoire de la vallée des grottes de Saulges, non loin de Laval, permet de s’en faire une idée.

musée de la Préhistoire

Ouvert le 18 mars 2017, ce musée à taille humaine se love dans un canyon, paysage atypique dans le Grand Ouest.

canyon Bdef

Ce site archéologique classé également Natura 2000 est doublement protégé. On ne peut donc ni faire du feu, ni tailler des silex. Les amateurs d’animations préhistoriques se tourneront plutôt vers le tir au propulseur.

mammouth

Ce musée montre la continuité d’occupation depuis la Préhistoire avec toutes les gammes d’outils. Le parcours s’articule autour d’une salle de projection dédiée à la restitution virtuelle de la grotte Mayenne Sciences, tandis que des évocations de paysages, restitutions, maquettes, modules interactifs animent l’espace et proposent aux visiteurs différents niveaux d’information.

Une prochaine exposition, en septembre 2017, fêtera les 50 ans de la découverte de la grotte Mayenne Sciences, visitable uniquement en 3D. Découverte par 7 spéléologues dont l’archéologue Roger Bouillon en juin 1967, il a fallu 4000 photos pour modéliser le film en 3D qui la présente. Y sont dessinés des chevaux, bisons et mammouths, parfois avec leur pelage d’hiver.

Mayenne Sciences Bdef

Tout y a été dessiné en une fois contrairement à la grotte Margot, située à côté du musée, où les dessins datant de -25 000 à -12 000 ans sont plus abîmés en raison du tourisme peu précautionneux du XIX°s et en raison de croyances de sorcellerie.

Deux grottes, toutes les deux situées à côté du musée, sont ouvertes au public sur les 22 existantes.

la grotte Margot

Margot Bdef

Classée Monument historique depuis 1926, la grotte Margot est l’une des rares grottes ornées au nord de la Loire. Son histoire et intimement liée à celle d’une mystérieuse femme prénommée Margot disparue dans d’étranges circonstances à la fin du Moyen-Âge. Depuis 2005, 200 représentations préhistoriques ont été répertoriées.

cheval Margot

la grotte Rochefort

Gouffre à taille humaine, on y découvre des stalactites et un lac souterrain

Rochefort Bdef

L’art pariétal dans les grottes symbolise les prémices de l’expression du sacré, même si la signification des dessins reste ouverte. Plusieurs interprétations ont vu le jour. On a ainsi évoqué la magie de la chasse. Or statistiquement le renne était le plus chassé et demeure très peu représenté. On s’en servait pour la peau, les tendons faisaient office de fil, viande était mangée… L’hypothèse du chamanisme est rejetée.

On rapproche les cavernes avec les mythes les plus anciens de la création du monde comme celui où les hommes et animaux étaient sortis de la terre. Il serait alors logique de dessiner des animaux sur les parois des grottes.

Alentours grottes Bdef

Quoiqu’il en soit, une visite dans les grottes de Saulges et dans ce nouveau musée demeurent un moment d’émerveillement et de ressourcement, que vous pourrez compléter par la visite de la ville voisine où une église romane accueille avec sobriété les visiteurs.

église Bdef

Anne-Laure FAUBERT