La carte du Tendre des douceurs lisboètes et alentours

 Mon séjour lisboète ne s’est pas borné à hanter monastères et musées et me promener le nez au vent. J’en ai aussi profité pour accroître ma connaissance des pâtisseries locales. Après 6 pasteis de Nata en 2 jours et au bord de l’indigestion … Continuer de lire La carte du Tendre des douceurs lisboètes et alentours

A vida portuguesa: rétro comme il faut!

Hier, à Evora, la rue 5 de outubro  m’avait impressionnée par le nombre de boutiques d’artisanat et de souvenirs. A chaque pas que je faisais, j’en voyais! Des articles exposés simplement dans des paniers, sur des étendages. Que du classique! Artisanat – Evora J’avoue que j’aime beaucoup les paniers et la notion d’abondance liée. Mais on peut mieux faire!   En flânant ce matin à Lisbonne, je suis tombée sur une boutique à la fois rétro et bobo, « A vida portuguesa ». Un peu dans le genre d’Oliver & Co mais en moins organisé et plus vintage. C’est un savant mélange entre réédition de boites … Continuer de lire A vida portuguesa: rétro comme il faut!

Alcobaça ou l’ombre d’Inès de Castro

 Alcobaça, cela vous dit quelque chose? A moins d’être un lusophone émérite, non. Inès de Castro alors? Guère davantage. La Reine morte d’Henry de Montherlant? Là je devrais avoir plus de chance. Pour mémoire, ce dramaturge et écrivain reprend en 1942, après d’autres écrivains lusophones, l’histoire véridique de l’amour de Don Pedro, au XIV°s pour la belle Inès. Contrarié par cette passion le père du prince, le roi Alphonse IV, fait assassiner la jeune femme. A la mort de son père, Pedro oblige la Cour à saluer le cadavre de l’aimée, qu’il a fait exhumer…. Montherlant réécrit cette histoire tragique en insistant sur les … Continuer de lire Alcobaça ou l’ombre d’Inès de Castro

Lisbonne, Parc des Nations: les à-côtés

Me revoici donc à Lisbonne, sous le soleil et le nez au vent… N’ayant eu aucune envie de m’enfermer dans un musée ou de prendre train ou bus pour rallier les villes des environs qui sont au programme, je me suis dirigée vers le quartier du Parc des Nations, site de l’Exposition universelle de 1998. J’ai beaucoup apprécié cette architecture moderne, un brin aérienne….Un mélange entre bâtiments et nature qui rend l’endroit vivant, loin du « minéralisme » de la Défense. Mais je vous montrerai plutôt quelques photos des à-côtés. Enfin si la connexion internet fonctionne, ce qui n’est pas gagné. On y a … Continuer de lire Lisbonne, Parc des Nations: les à-côtés